was successfully added to your cart.

Panier

Une perle, née au fond d’un océan, diffuse sa lumière autour d’elle, donnant naissance à des algues et des bulles d’eau translucides et légères. Son aura semble la protéger comme un joyau précieux, délicatement déposé par une main invisible et puissante.

Avec cette « Perle des profondeurs II « , Carolline Auclair poursuit sa recherche autour de l’empreinte énergétique des plantes – comme dans M’entends-tu, petite soeur ?. La technique utilisée ici consiste en une boîte lumineuse, peinte à l’acrylique sur plexiglas et illuminée par des lumières à diodes électroluminescentes (DEL) avec une modulation de couleur. Un assemblage de découpage numérique crée une diffraction lumineuse. Le spectateur peut interagir à l’aide d’une manette et avoir ainsi la possibilité de choisir son instant préféré ou tout simplement suivre la modulation des couleurs. L’artiste donne ici une réalité à l’aura des végétaux sous la forme de halos lumineux.

Pour cette oeuvre, Carolline a utilisé comme pochoir différents objets, tel qu’un plafonnier récupéré pour faire le plus grand cercle, des tiges séchées de lys tigré, des écrous en forme d’étoiles. « La lumière traverse la matière se métamorphosant entre le bleu, le vert, le rouge et le blanc, explique l’artiste. L’oeuvre ainsi créée devient à chaque ton une nouvelle image rappelant l’importance que j’accorde à la précieuse faculté de l’émerveillement ».

La forme dominante ici est le cercle. Le cercle occupe une place très importante dans son œuvre. Pour Carolline, « cette forme archétypale représente l’idée de la perfection. En effet, le cercle n’a ni commencement, ni fin. L’idée du divin existe grâce à lui. Le cercle est une courbe infinie, une douceur infinie, tout comme le ventre d’une femme, il protège, il crée. Ce point naissant s’étend et avec lui celui d’un ciel de bienveillance. » L’assemblage de découpage numérique sur carton miroir crée une diffraction lumineuse qui représente une tige de sureau. Ses petites feuilles en forme de coeur, qui pour Carolline, symbolise le partage et la bienveillance, contribuent grandement à la délicatesse et la douceur enveloppante de l’ensemble. En cela, l’oeuvre dans son unité naît tout entière de l’intelligence du coeur.

La force de l’oeuvre repose également sur son origine symbolique, que nous révèle son titre, ‘Perle des profondeurs’ :

 

« Ce titre est né de mon expérience avec la souffrance et de ma quête d’un sens à la Vie, précise Carolline Auclair. Lorsque j’ai su comment naissaient les perles, j’ai tout de suite fait une analogie avec la souffrance. C’est d’ailleurs pourquoi j’aime autant les perles. En effet lorsqu’un grain de sable pénètre une coquille, cela irrite l’animal marin. Donc pour se protéger, l’huître entoure le grain avec de la nacre. Plusieurs couches de nacre se déposent sur le grain, l’une après l’autre. La petite boule de nacre grossit, jusqu’à devenir une magnifique perle.

Pour moi l’irritation faite par le grain de sable se compare à nos souffrances et la bille de nacre à ce qu’on en fait. Perle des profondeurs II s’observe dans la noirceur abyssale de la mer ou dans le ciel du cosmos de l’infini étoilé. C’est pour moi, la puissance et la beauté de nos possibilités infinies. Le début d’une multitude de joyaux dans l’écrin d’un univers harmonieux ou peut-être tout simplement un espace d’énergie positive ».

 

 

« Perle des profondeurs II », Médiums Mixtes, 30×30 / 76×76 cm,  2016

Rencontrer Carolline Auclair

Leave a Reply

Shanqa vous accueille |