was successfully added to your cart.

Panier

Si les tableaux d’Eva Maria Pacho Ricote avaient un titre, ils auraient tous le même et ce serait Silence. Devant une de ses peintures, l’effet est intense et quasi immédiat : contemplation, calme, apaisement.

Il semble que les couleurs entrent en résonance avec une part de nous et nous parle de douceur et de lumière. Le doré qu’utilise Eva depuis de nombreuses années, couleur sacrée s’il en est, lui confère un lien indéniable avec le sacré. Dans cette série récente, dont l’une des caractéristiques est la présence d’un rose profond, la toile, délicatement travaillée au préalable de blanc, semble donner à voir la respiration même des couleurs entre elles. Equilibre et légèreté du trait, force et douceur mêlées, c’est une leçon d’harmonie.

Ces toiles sont tout empreintes de lumière. Elles traduisent en réalité la qualité d’être dans laquelle Eva se trouve lorsqu’elle peint : une clarté intérieure atteinte par la méditation qui précède le travail et guide l’artiste tout au long de la réalisation de ces toiles. Eva peint sur plusieurs toiles en même temps et à même le sol, pour mieux ressentir la connexion avec la terre, dans la position simple de celui qui s’incline et rend hommage. L’espace, les pinceaux, tout doit être d’une grande propreté, mais plus encore, c’est l’espace intérieur de l’artiste qui doit être transparent.

« En tant qu’être humain incarné, nous sommes en mouvement, et le premier mouvement est le souffle, explique Eva. Le geste accompli sur la toile est le prolongement, l’amplification de ce premier mouvement. Le pinceau est seulement un instrument par lequel quelque chose de plus grand que moi s’exprime. Quand je vois mes tableaux finis, quelque temps après, je me dis : « J’ai fait ça, c’est impossible ! ». Ce n’est pas ‘moi’ Eva qui peins, mais un ‘moi’ plus grand. »

La toile reçoit et imprime un mouvement, celui du souffle, celui du corps que la méditation a ouvert et purifié. En cela, le geste d’Eva qui n’est pas sans une certaine parenté avec la calligraphie, s’impose comme une respiration. Ses peintures n’ont rien de statique : elles conservent intact le voyage intérieur accompli par et à travers l’artiste et invite le spectateur à le contempler et le suivre à son tour.

Ces deux oeuvres, les plus récentes, ont été réalisées à son retour en Inde après un premier voyage en Afrique où vit sa soeur, visite qui a incontestablement influencé ces toiles. Ce voyage n’est pas étranger à la présence du rose, couleur inédite dans la peinture d’Eva. Comme l’artiste le précise, « les couleurs ont leur propre vibration. Le rose est relié à l’énergie d’amour, le doré au divin. Ainsi, chaque oeuvre vibre d’une façon unique et c’est avec cette fréquence que le spectateur peut entrer en harmonie ».

La peinture d’Eva parle à notre ressenti. Leur abstraction peut intriguer et l’émotion qu’elle procure paraître illogique ou inexplicable, difficile à exprimer par des mots. C’est qu’elle touche une part plus intuitive en nous. Chacun ressent les vibrations de la toile et entre en résonance avec le tableau selon son propre état intérieur. « Mon objectif dans cette vie est d’exprimer le spirituel et le connecter aux âmes en les touchant ».

Inconstestablement, l’objectif est atteint.

 

Media mixes sur toile.
1- 36 x 24 cm.
2- 42 x 60 cm.

Exposition et ventes : Creativity Art Gallery, Hauz Khas Village, New Delhi, Inde – http://creativityartgallery.com

Rencontrer Eva Maria

Leave a Reply

Shanqa vous accueille |