“L’art façonne mon âme et change ma vie”.

Comme l’affirme le titre d’une de ces oeuvres, Carolline Auclair est née artiste : “Née pour être artiste et heureuse” représente un nuage blanc, une balançoire, un arbre et un grand coup de vent sur fond orange. Datant de 2006, cette oeuvre intègre ses mots à répétition comme un mantra. Ainsi, dès le plus jeune âge, Carolline dessinait des portraits et des paysages et créait déjà pour rendre hommage à la beauté, pour saisir l’âme humaine. D’une extrême sensibilité, il lui était souvent difficile de donner un sens à la Vie et, de ce fait, un sens à sa vie. L’artiste aime évoquer ses parents lorsqu’il s’agit de sa vocation d’artiste, qu’ils ont contribué à façonner. Au soleil couchant, sa mère immanquablement disait en regardant par la petite fenêtre de la cuisine : “Regardez les jeunes comme le ciel est rose !” et elle répétait cette même phrase lors des randonnées familiales à la vue d’un magnifique ciel. “Regardez les jeunes comme le ciel est rose !”. Son lien très intime avec la nature est également né des promenades en forêt, lorsque son père l’accompagnait sur les sentiers, lui apprenant à observer les éléments naturels, à mâcher de la gomme d’épinette, à poser des collets comme un rite sacré, puis attendre avec patience, à découvrir que la Nature parle d’essentiel et de survie. “C’est le temps qui transforme”, disait le père de Carolline devant le spectacle d’un lac en train de se tarir : cette conscience de l’impermanence, c’est une leçon que Carolline n’a pas oubliée.

Ainsi, tous les éléments de la nature, le feu, l’air, l’eau et la terre, parlent au coeur de l’artiste, et plus encore l’eau de la rivière Chaudière de son enfance, qui l’habite encore aujourd’hui : c’est là qu’elle apprit à nager et à respirer sous l’eau, qu’elle découvrit le secret de la couleur des cailloux – frottés sur une pierre, ils produisent un pigment magique dont elle enduisait son visage et son corps. Les mille scintillements de ce cours d’eau sont gravés en elle, leurs débordements printaniers et impétueux, et le souvenir de sa mère qui mourut dans son lit. Quinze ans de vie commune avec un homme qui n’appréciait pas les arts visuels ont amené Carolline à créer dans un climat d’oppression et c’est finalement pour satisfaire un besoin artistique qu’elle a choisi de s’offrir une vie plus harmonieuse. “L’art façonne mon âme et change ma vie”, dit Carolline Auclair. La maternité lui révéla plus tard comment être fière d’elle-même et de ce qu’elle devient. Elle collabore aujourd’hui avec son conjoint qui l’encourage et l’accompagne dans la poursuite de ses rêves. De cette collaboration sont nées notamment les ‘boîtes lumineuses’, peintes à l’acrylique sur plexiglas et illuminées par des lumières à diodes électroluminescentes (DEL).

Le travail créatif de Carolline est une découverte sans cesse renouvelée, un apprentissage et plus que tout, un enrichissement permanent. C’est pourquoi le choix des supports s’est installé en explorant différents médiums : écorce de frêne, champignons, toile… Ces changements de support apportent une forme d’apaisement à l’artiste, une distance et un temps de réflexion.

En quête d’elle-même par l’Art et grâce à l’Art, Carolline est “née pour être artiste et heureuse”.