Elicia-Edijanto

“Dans les temps anciens, nous avions l’habitude de vivre dans la nature, côte à côte avec tous les éléments : nous les êtres humains, les animaux, les plantes, en harmonie”.

Elicia Edijanto est née à Jakarta, en Indonésie, il y a vingt-huit ans. Elle peint depuis qu’elle est petite. Elle est diplômée de l’Université Tarumanagara. Spécialisée dans le design et la communication visuels, elle a travaillé comme concepteur graphique pendant des années. L’ordinateur et les médias numériques sont sa nourriture quotidienne. C’est quand elle a commencé à sentir le désir de peindre à nouveau, à la main, de sentir la texture du papier, la toile, le pinceau, les gouttes de peinture humide, qu’elle a décidé d’abandonner le numérique pour revenir à une pratique traditionnelle. Elle aime l’aquarelle pour sa légèreté et sa transparence. Comme elle l’explique, “bien qu’elles soient éclatantes, les gens n’ont pas l’impression d’être submergés par les couleurs”. Elle aime l’effet délavé produit par l’aquarelle ainsi que le travail avec ce type de peinture, car il peut toujours apporter des choses inattendues, et surtout, il n’y a pas de “CTRL Z”. Pas de retour en arrière, comme dans la vie, qui va toujours vers l’avant : “Vous n’avez pas le contrôle absolu lorsque vous appliquez la peinture sur le papier humide. Parfois, vous apprenez juste à la laisser couler, à faire sa propre forme”.

Une seule inspiration derrière chacune de ses oeuvres : la nature. La nature est son professeur, son inspiration, son remède, son souffle divin ! Pour elle, la nature est aussi vraie que le dit le vieux dicton latin, “NATURA NIHIL FRUSTRA FACIT” : “La nature ne fait rien en vain”. Ses sujets de prédilection sont aussi les enfants et les animaux parce qu’ils sont honnêtes et sincères. Ils ont tous deux une compassion inimitable envers les autres. Il est très facile de saisir des subtilités dans leurs gestes et expressions parce qu’ils sont sans prétention. Ces qualités l’aident à mettre en valeur l’émotion ou l’atmosphère particulières qu’elle cherche à rendre dans sa peinture. Nature et peinture sont devenues sa catharsis. “Dans les temps anciens, nous avions l’habitude de vivre dans la nature, côte à côte avec tous les éléments : nous, les êtres humains, les animaux, les plantes, en harmonie. Nous vivions en équilibre, chacun se complétant mutuellement. Cette pensée m’apaise, dit-elle. Et quand je la mets dans un tableau, je me sens merveilleusement en paix avec moi-même. Je voudrais que les gens ressentent la même chose. Je veux partager la beauté de ce sentiment”. Et de fait, son art dégage cette énergie positive, le calme et le repos.

Expositions:
– Asian Creative Awards Exhibition. Tokyo, Japan. 2015
– Mandala Wildlife Exhibition. Singapore, Singapore. 2015
– “Wild is The Wind” (“Sauvage est le vent”), Exhibition by Snap! Orlando. Orlando, FL, United States. 2015